Vol 01 - No 1 (mai 2017) 

(+213)0 27 66 94 42


Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in C:\SiteUKMORIG\www\LABORATOIRES\PRAVDURN\templates\dd_clinic_100\functions.php on line 201

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in C:\SiteUKMORIG\www\LABORATOIRES\PRAVDURN\templates\dd_clinic_100\library\Designer\Content\SingleArticle.php on line 198

Vol 01, NO 1 (mai 2017) numéro complet PDF (8,01 MB) 113p

Sommaire Vol 01, NO 1 (mai 2017) PDF (95,22 KB) 2p

1. Cartographie des zones à risque d’érosion hydrique : Application au bassin versant s’oued Fergoug dans les monts des Béni-Chougranes en Algérie. PDF (416,81 KB) pp 1-8

Souidi Zahira1, Hamimed Abderrahmane1, Zaagane Mansour1 et Donze Frédéric2
1- Université de Mascara, Laboratoire LRSBG, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
2- Université Joseph Fourier (UJF), Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Résumé: L’érosion hydrique constitue un grave problème environnemental, agricole et social qui affecte et menace d’immenses espaces en Algérie. Les conséquences les plus importantes sont l’appauvrissement des sols, l’envasement des barrages en aval, le risque de désertification, l’abandon des terres et l’exode rural de la population. La présente étude, essaie à mettre en relief la nature et l’ampleur des facteurs et paramètres contribuant à la dégradation du sol (climat semi-aride, pluies irrégulières, sol friable, couverture végétale insuffisante) et par voie de conséquence le risque engendré dans les régions de moyenne montagne. L’objectif de notre travail est de développer une méthodologie utilisant le modèle USLE (Universal Soil Loss Equation), la télédétection et les systèmes d’information géographique (SIG) pour cartographier les zones à risque d’érosion hydrique dans les régions de montagne (Monts de Bénichougrane, Atlas Tellien, Algérie) et pour produire une carte de risque qui peut être utilisée comme document de référence pour les décideurs. La méthodologie adoptée consiste à intégrer, dans un SIG, trois facteurs favorisant l’érosion : la pente, la friabilité des matériaux et l’occupation des terres. La carte de risque d’érosion obtenue nous a permis de délimiter quatre zones de vulnérabilité à l’érosion hydrique : faible, moyen, fort et très fort. Les zones à risque d’érosion forte et très forte couvrent principalement les crêtes et la zone montagneuse en amont du barrage Fergoug validées par les observations terrain. La méthodologie présentée dans cette étude peut être généralisée à toutes les zones de moyenne montagne et elle permettra de mettre en place les zones de priorités d’intervention pour atténuer le risque d’érosion hydrique et l’envasement des barrages en aval.
Mots clés : Cartographie, érosion hydrique, USLE, SIG, télédétection, Algérie.

2. Estimation de la salinisation des sols de la plaine du Bas Cheliff par couplage entre la télédétection et le Modèle Numérique de Terrain. PDF (613,75 KB) pp 9-20

Ziane Ahmed1., Douaoui Abdelkader1,2., Larid Mohamed3
1- Laboratoire Production Agricole et Valorisation des Ressources Naturelles, Université de Khémis Miliana.
2- Centre Universitaire de Tipaza.
3- Universite Abdelhamid Ibn Badis de Mostaghanem

Résumé: La plaine du Bas-Chéliff qui fait l’objet de notre zone d’étude, se caractérise par un milieu physique dégradé dont la salinisation est la principale manifestation. Cette salinité se manifeste à la surface du sol par différents états de surface. La télédétection et les données d’un modèle numérique du terrain sont utilisées pour caractériser et cartographier ces états de surface et la salinité des sols. La validation statistique basée sur la valeur de la différence minimale obtenue par le test-z des classifications a montré que les meilleures discriminations ont été obtenues avec l’image Spot 2000 prise en été où les fréquences des différences pour la bande rouge (B2) et la bande proche infrarouge (B3) sont toujours plus élevées. Le traitement et l’analyse, des images satellitaires SPOT2000 et SPOT2001 montrent que la classification par la méthode de transformed divergence (TD) de l’image 2000, prise en été, favorise la caractérisation des états de surface à travers la plaine du Bas Cheliff qui sont influencés par les différents niveaux de salinité. Le MNT de la zone d’étude établi montre que le Bas-Cheliff présente des altitudes faibles, mais avec une divergence élevée allant de 27m jusqu’à plus de 140m. La pente à travers la plaine est relativement faible (inférieure à 18 %). L’altitude est le paramètre du MNT qui présente les corrélations les plus élevées avec les données de télédétection et de la salinité.
Mots clés : Télédétection, MNT, Etats de surface, Salinité, Bas Chéliff.

3. Approche Spatiale et cartographie de la variabilité pluviométrique dans le bassin versant de Cheliff. PDF (861,79 KB) pp 21-39

Harkat Samra 1, Boukharouba K 2, Douaoui Abdelkader 3
1- Ecole Nationale Supérieure d’Hydraulique- Blida -(Algérie)
2- Université Mohamed Khider- Biskra - (Algérie)
3- Centre Universitaire de Tipaza-(Algérie)
Résumé:  La présente étude s’inscrit dans le cadre de la modélisation stochastique dynamique des phénomènes hydrologiques pour des fins de prédiction. Notre attention est focalisée sur les pluviométries mensuelles et annuelles, ainsi que sa variabilité géographique (établissement des cartes) dans l’un des bassins versants les plus importants au Nord algérien, le Cheliff. La quantité d’eau précipitée ainsi que sa distribution dans une région varient dans le temps et dans l’espace, même dans de petites régions. Cette variabilité spatiale et/ temporelle est due au concours de plusieurs facteurs climatiques et physiographies assez complexes. La description et la prédiction de cette variabilité est un élément fondamental dans une large variété d’activités humaines ainsi que dans l’élaboration et la con0ception des projets hydrauliques. L’objectif de ce travail est l’étude de l’applicabilité de la technique du filtre de Kalman (FK) discret à la modélisation et la prédiction multi-site de la pluviométrie dans le bassin versant de Cheliff, ainsi que l’amélioration des erreurs de prédiction. L’avantage majeur du FK est la procuration de l’erreur de prédiction qui présente en soit un indicateur de précision. En plus de cela, l’algorithme du FK travaille dans le domaine temporel avec une nature récursive, et dispose d’un estimateur qui est optimal dans le sens des moindres carrés. Un autre aspect de son optimalité est qu’il incorpore toute l’information disponible sur le système, les mesures et les erreurs, dans un opérateur adaptatif qui est recalé à chaque fois qu’une nouvelle mesure est disponible. Pour l’application de ce filtre, les données trente-neuf (39) stations pluviométriques dans le bassin versant de Cheliff ont été investies. Les séries chronologiques des précipitations mensuelles et annuelles observées à sur une période de 51ans (1959 à 2009) ont été mise en œuvre. Les résultats montrent que les prédictions multi-site obtenues suivent de plus près les observations enregistrées et les erreurs de prédiction sont minimales. Ceci est valable aussi bien dans la dimension temporelle que spatiale, autant au pas mensuel qu’annuel. Ceci montre que le FK est un outil qui donne de bonnes prédictions même en présence de saisonnalité. En fin, les performances du FK sont montrées en termes de moyenne, écart-type et valeurs extrêmes des erreurs de prédiction. L’erreur relative moyenne des prédictions est inférieure à 10% ce qui est acceptable.
Mots-clés : Modélisation,Filtre de Kalman, Prédiction multi-site, Précipitations, Bassin versant du Chéliff, Algérie.

4. Impact de changement climatique sur les ressources en eau dans la plaine de Khemis Miliana (Bassin versant du Haut Cheliff).  PDF (402,92 KB) pp 40-48

Kartoubi Mohamed 1, Hartani Tarik 2, Hallouz Faiza 1
1- Université de Khemis Miliana, (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) , (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
2- Centre Universitaire de Tipaza, ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
Résumé: Depuis le milieu du 19ème siècle, un certain réchauffement planétaire a été constaté. Ce réchauffement exceptionnel est en relation directe avec les émissions de gaz à effet de serre, et qui peut produire un impact significatif sur le comportement hydrologique des cours d’eau. Les ressources en eau en Algérie notamment dans le bassin versant du Haut Cheliff sont limitées, vulnérables et inégalement réparties sur le plan spatial, cette situation délicate exige inévitablement d’entreprendre de nouvelles actions afin d’exploiter ces ressources d’une façon rationnelle. L’objectif de notre travail consiste à étudier l’impact de changement climatique sur les ressources en eau de la plaine de Khemis Miliana (Bassin versant du Haut Cheliff) tout en tenant compte de la variabilité hydroclimatique de chaque sous bassin versant. Grâce aux indices pluviométriques et hydrométriques, nous avons détecté une nette diminution des pluies et des débits sur le bassin du Haut Cheliff depuis le début des années 1980.
Mots clés : Réchauffement planétaire, comportement hydrologique, changement climatique, ressources en eau, Haut Cheliff, variabilité hydroclimatique.

5. Contribution à l’estimation de l’évapotranspiration par la méthode du trapèzeet l’image Landsat ETM+. PDF (458,2 KB) pp 49-54

Khaldi Abdelkrim 1, Fellah Sahnoune 2, BellagueDjamel 1
1- INRAA Station de recherche Inraa Hmadna-RELIZANE - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
2- LRSBG Université Mustapha stambouli –MASCARA

Résumé: L'eau d'irrigation est une question principale pour la gestion agricole dans le monde entier. L'agriculture de précision est une méthode qui facilite une meilleure gestion agricole. La télédétection est le potentiel d'être une source importante de données spatiales, ce qui est très important dans une information représentative du champ. Indices de stress hydrique (WSI), à savoir le stress des cultures de l'eau Index (CWSI) et déficit hydrique Index (WDI), sont des outils utiles pour l'optimisation du temps d'irrigation. L'effet des sols nu sur la température du couvert par télédétection (Ts) données est un problème majeur dans l'établissement CWSI pendant les premiers stades de la croissance. Ainsi, WDI est un meilleur indice en comparaison avec CWSI. Les deux indices peuvent être déterminés par deux techniques différentes. Pour la caractérisation de l’état hydrique par l’utilisation de la méthode dite méthode de trapèze est très simple afin d’éviter la complexité des modèles basons sur la résolution de l’équation du bilan d’énergie.
Mots-clés : Télédétection, évapotranspiration, Stress hydrique, SEBAL.

6. Diagnostic de la qualité des eaux phréatiques dans le plateau de Mostaganem. PDF (872,34 KB) pp 55-65

Benkarouba Badr El Boudour 1, Cheriguène Abderrahim 1 et Benkhelifa Mohammed 2
1- Département de Biologie, Faculté SNV, Université A. IbnBadis Mostaganem
2- Département d’Agronomie, Faculté SNV, Université A. IbnBadis Mostaganem
Résumé: Après plusieurs années de manque en eau potable dans la wilaya de Mostaganem, les services de l’hydraulique ont ouvert en 2004, l’alimentation par prélèvement d’une part du barrage Gargar en plus desforages pour le pompage des eaux phréatiques. Deux années plus tard, le barrage du Kramis a été mis en service. C’est en 2010 qu’eu lieu la mise en marche du réseau hydrique MAO (Mostaganem Arzew et Oran) composé des barragesdu Cheliff et de Kerada. Si les ressources en eau pour l’AEP (adduction en eau potable)ont vu un développement conséquent,celles en eau phréatique destinée au secteur agricole demeurent plutôt en voie de dégradation. En effet, la baisse exponentielle du niveau de la nappe, accélérée par l’extension des spéculations agricoles lucratives, a atteint un niveau critique. Son rabattement est estimé à 1 m.an-1par les services de l’hydraulique. Dans ce cas, il ne suffit pas de prendre en considération, l’épuisement de la nappe provoqué par sa surexploitation mais également sa pollution potentielle due à l’intensification de l’agriculture, de l’industrie et des activités urbaines. Le présent travail est une contribution au diagnostic de la qualité des eaux phréatiques dans le plateau de Mostaganem. Les eaux phréatiques analysées surdes échantillons prélevés dansle cordon littoral, la plaine des Bordjia, le synclinal de Bouguirat et la localité d’El Macta, montrent une forte contamination en sodium, chlorures, nitrates et sulfates. En effet, les concentrations enregistrées pour ces éléments dépassent les normes de qualité des eaux préconisées par l’OMS (organisation mondiale de la santé).Ceci a permis de dégager les facies chimiques : chloruré sodique et potassique ou sulfaté sodique et chloruré et sulfaté calcique et magnésien.
Mots clés : qualité de l’eau, nappe phréatique, facies chimique, plateau de Mostaganem.

7. Etude de la qualité des eaux de barrages a usage agricole dans une région du Nord-Ouest de l'Algérie. PDF (251,27 KB) pp 66-72

Amrani Rachid 1, Ziane Ahmed 2
1- Laboratoire Production Agricole et Valorisation Durable de la Ressource Naturelle « PRAVDURN » Université Djilali Bounaama Khemis Miliana ; Algérie.
2- Université Djilali Bounaama Khemis Miliana ; Algérie.
Résumé: En l’Algérie, l’agriculture depuis l’indépendance à l’heur actuelle a été le maillon central de toutes les réflexions de développements économiques mais l’eau a été la contrainte, elle désigne le facteur limitant pour les bons rendements lors des années de sécheresses, sa disponibilité devient rare, vu sa pénurie due à la baisse des niveaux d’eau en plus la détérioration de sa qualité liée au manque de pluies suffisante de disséminations naturelles. En plus ce secteur économique est constitue le plus gros consommateur (elle arrive à 90% d’eau d’usages) de cette matière indispensables aux croissances des plantes. Tandis que ces dernières années l’irrigation devient prépondérante à cause les réductions des régimes pluviométriques. A ces moments dans la majorité des cas les mobilisations à usages agricoles sont garanti par les eaux des nappes, qu’elles ne fait pas objet à notre objectif. Notre travail concerne les apports en éléments polluants aux niveaux les plans d’eau des barrages. A cet effet on prend le cas du bassin versant de la Macta, se trouvant au Nord-Ouest et s’étend sur une superficie de 14389 km² où la pollution hydrique est accrue à cause de l’existence de concentrations considérables de la population aux villes des amonts barrages. La production agricole est d’origine des trois plaines (Habra, Sig et Ghriss) dont deux grands périmètres irrigués d’une superficie équipée de 26714 ha, ils sont desservi par cinq petits barrages, ils régularisent environs 227 millions de mètre cube. Les cultures dominantes sont principalement les maraichères notamment la pomme de terre à Ghriss suivi par l’agrumiculture à Habra et l’oléiculture irriguée à Sig. A travers cette étude de diagnostique sur la base des paramètres de qualités physicochimiques mesurées par l’ANRH, les apports et les mobilisations contrôlés par l’ANBT. Nous essayons de quantifier et qualifier les eaux d’irrigation. Afin de savoir la situation de risque liée à la contamination des plans d’eau de ces barrages, qui peuvent êtres susceptibles menacés par les effluents polluants et par le phénomène de l’eutrophisation.
Mots clés : Pollution hydrique ; Bassin de la Macta ; Paramètres de qualité physicochimiques ; Apports ; Mobilisation agricole.

8. La Prédiction des propriétés de rétention en eau de quelques sols de la région du haut Cheliff par les fonctions de pédotransfert. PDF (182,53 KB) pp 73-78

Zemmouri Samia 1
1- Université Saad Dahleb de Blida
Résumé: Les caractéristiques du sols et leur relation avec la rétention en eau du sol on fait l’objet de plusieurs études. Ce travail a pour objectif l'établissement de fonctions de pédotransfert à deux niveaux de potentiels de rétention d'eau des sols du Haut Cheliff et cela pour la recherche de paramètres les plus pertinents pour la rétention en eau. Les mesures et analyses ont été réalisées sur un ensemble de 30 horizons provenant de 08 profils de la région étudiée. L'importance de la contribution des différentes variables du sol vis-à-vis de la rétention en eau est estimée par les valeurs des coefficients de détermination et de corrélation. Le niveau de fiabilité des fonctions de pédotransfert établies a été estimé au moyen de 4 échantillons tests issus des mêmes sols. Les principaux résultats obtenus révèlent que la teneur en argile, en matière organique et en limons fins sont les facteurs qui contribuent le plus à la rétention en eau des sols, aux bas potentiels, la densité apparente contribue à la rétention en eau au potentiel moyen. La capacité d'échange cationique apparaît comme étant un estimateur médiocre des propriétés de rétention en eau lorsqu'elle se substitue à l'argile et à la matière organique. La validation des estimations indique que le biais, globalement est assez bas, ce qui traduit une bonne qualité de prédiction de la rétention eau des sols étudiés.
Mots-clés :capacité de rétention d'eau, teneur en eau du sol, fonctions de pédotransfert , Haut Cheliff .

9. Etude d’impact des rejets liquides industriels traités sur l’environnement. Cas de l’unité de CERAMIT- TÉNÈS. Wilaya de Chlef. PDF (481,3 KB) pp 79-87

Rata Mohamed 1, Djilali Djilali El Hadj 1, Belkadi Kelthoum 1
1- Universitaire Djillali Bounaama de Khemis Miliana
Résumé: La protection de l’environnement demeure une priorité vis-à-vis de l’activité de l’homme. Les rejets industriels sont devenus un facteur de pollution des eaux qui menacer sérieusement la stabilité de l’environnement. Alors il est devenu impératif de lutter contre cette pollution, de prendre des mesures très sévères, en instaurant des lois répressives contre les rejets non traités, afin de protéger notre environnement. Dans ce contexte, notre étude rend compte d’une enquête qui basée sur la comparaison entre la qualité des rejets liquides industriels traités de l’unité Ceramit et les normes algériennes existantes. A base des ces résultat (les analyses de l’ONEDD et l’unité Ceramit) l’épuration de ces eaux nécessaire une décantation gravitaire a lieu en première temps pour éliminer les plus grosses particules, puis un traitement à base de coagulant et floculant a permis de réduire considérablement cette charge toxique. Enfin, on n’a constaté que ces rejets liquides industriels traités ne son pas conforme aux réglementations et les normes algériennes, et devenu un des aspects les plus inquiétant de la dégradation du milieu naturel et pourrait constituer à long terme un réel danger pour l’avenir de la biodiversité de littoral de Ténès.
Mots clés : environnement, pollution, biodiversité, Céramit, normes algériennes.

10. Etude de l’application d’un traitement tertiaire complémentaire sur les eaux usées épurées de la station de lagunage aéré de Ouargla en vue de réutilisation agricole en milieu aride. PDF (219,03 KB) pp 88-94

Khacheba Rafika 1, Hartani Tarik 2, Ker Rault Ph 3
1- Ecole Nationale Supérieure agronomique, El Harrach (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
2- Centre Universitaire Tipaza
3- Alterra WUR, The Netherlands
Résumé:  La réutilisation des eaux usées en irrigation constitue donc une nouvelle approche intégrée dans la planification et la gestion des ressources en eau et particulièrement dans les pays qui en manquent. Elle permet de libérer les ressources d'eau douce pour l'approvisionnement en eau potable et industrielle, d'avoir un impact environnemental positif et d'améliorer les rendements agricoles. En Algérie, la réutilisation des eaux usées épurées fait partie intégrante de la stratégie nationale de la gestion de l'eau. Elle a connu ces dernières années une évolution considérable, notamment avec la publication, en 2012, des premiers textes officiels pour encadrer cette pratique et avec l’existence d’un potentiel important de production d'eaux non conventionnelles qui constitue donc une ressource en eau prometteuse, en particulier en milieu aride. C’est dans le but d’étudier les interactions entre les principaux aspects liés à la réutilisation des eaux épurées, dans la région de Ouargla, que s’inscrit cette étude, axée sur quatre aspects liés les uns aux autres, à savoir : environnemental, technique, réglementaire et socio-économique, traitant diverses problématiques liées à l’utilisation agricole d’eaux usées épurées dans un contexte saharien.
Mots clés : Réutilisation des eaux usées épurées, traitement tertiaire, irrigation localisée, risque sanitaire, salinité, milieu aride.

11. PiloteN pour La Simulation Du Bilan D’Azote Dans La Plaine du Haut-Chéliff. PDF (259 KB) pp 95-101

Richa Amina 1, Douaoui Abdelkader 2
1- Laboratoire Production Agricole et Valorisation des Ressources Naturelles, Université de Khémis Miliana (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
2- Centre Universitaire Morsli Abdellah de Tipaza, Laboratory, Laboratoire Production Agricole et Valorisation des Ressources Naturelles, University of Khemis Miliana (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
Résumé: La plaine du haut-chéliff est caractérisée par un climat semi-aride de type méditerranéen, les spéculations les plus importantes sont l’arboriculture et les maraichères en particulier la culture de pomme de terre, d’où vient le choix de notre parcelle. La présente étude consiste à l’établissement du bilan d’azote avec l’utilisation de méthodes classiques pour estimer approximativement le bilan d’azote précisement le N lessivé sous les cultures de pomme de terre au niveau de la parcelle, ainsi qu’à travers les sols de la plaine, pour pouvoir comparé les résultats obtenus par les deux méthodes avec les résultats de simulation réalisée avec le modèle PiloteN. Le modèle PILOTEN simule un lessivage de N de 95 kgN/ha au niveau de la parcelle, ce résultat est validé en parallèle avec les résultats du terain « méhode expérimentale ». La simulation a été orienté dans le but de prouver au agriculteur la fiabilité de ce modèle et son appuie à prendre des décision en matière de fertilisation et d’irrigation pour avoir un bon rendement sans pour autant polluer la nappe.
Mots clés: Simulation, bilan d’azote, PILOTE N, Pomme de terre , Haut- Chéliff.

12. Cadmium Accumulation in Atriplex Nummularia L. (Old Man Saltbush) Grown on Contaminated non Saline and Saline Environment. PDF (249,98 KB) pp 102-107

Badache Hakim 1, 2 , H. Sbartai 2 , M.R Djebar 2, E. Manousaki 3
1- Laboratoire de Production Agricole et Valorisation Durable des Ressource Naturelle, Université de KhemisMiliana, Algérie
2- Laboratoire de Toxicologie Cellulaire, Département de Biologie, Université Badji Mokhtar, Annaba, Algérie
3- Technical University of Crete, Department of Environmental Engineering, Laboratory of Biochemical Engineering & Environmental Biotechnology, Polytechneioupolis, 73100, Chania, Greece
Abstract: In this study, the salt bush Atriplex nummularia L., which is a C4 perennial shrub with an excellent tolerance to drought and salinity, is investigated with the main aim to assess its phytoremediation potential for Cd removal from contaminated soils. In the present study, the halophyte used has the ability to excrete the excess NaCl under salt effect through salt glands and trichomes covering their leaf surface. Therefore, it may be suggested that Cd salts have been excreted through trichomes and salt glands to leaf surface then washed out mainly by dew. On the other hand, the halophytes Atriplex, plants used in the present study have salt glands. In this respect, many halophyte species are no more able to accumulate high amount of Na in trichomes covering the leaf surface but also other elements may accumulate when present in excess. Thus, halophytes are potentially ideal elements for phytoextraction or phytostabilization prone to be polluted by heavy metals contaminating soils and especially heavy metals affected by soil salinity.
Keywords: Cadmium; salt glands; phytoextraction; Atriplex nummularia; salinity
.

13. Adaptation de la luzerne pérenne (Medicago sativa) au milieu semi-aride (Bas-Chéliff, Algérie)PDF (243,59 KB) pp 108-113

Bellague Djamel 1, Mhammedi Bouzina Mahfoud 2, Khaldi Abdelkrim et Abdelguerfi Aïssa 3
1- Station de Recherche INRAA Hmadna (Relizane, Algérie)/ ISA Université de Chlef, (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
2- Laboratoire des Bio-ressources Naturelles Locales (LBRNL), Université de Chlef, (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
3- Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie (ENSA) El Harrach, Algérie; (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
Résumé: Les ressources en eaux dans les pays méditerranéens, sont limitées et inégalement réparties dans la dimension spatio-temporelle. En Algérie, le secteur de l’agriculture utilise plus de 55.3% de l’eau disponible et sa production principale est tributaire de la pluviosité. La sécheresse persistante des trois dernières décennies vient aggraver la situation. Devant ce fléau, le choix des cultures qui valorisent au mieux le mètre cube d’eau, semble être une des actions qu’il faut encourager. Parmi ces cultures, on trouve la luzerne, espèce fourragère pérenne, couvrante et adaptée à la sécheresse. Pour ces caractères et dans le but d’une sélection par le critère efficience de l’utilisation de l’eau, seize cultivars de luzerne pérenne de différentes origines (Algérie, Australie, France, Italie, Maroc, Tunisie et USA) ont été mis en deux essais dans le cadre du projet PERMED pour une durée de quatre années de production dans la région du Bas-cheliff (station INRAA-Relizane). Les essais sont conduit en deux régimes hydriques, l’un en pluvial et l’autre en irrigué à l’évapotranspiration maximale. L’étude a portée sur la mesure de la production en matière sèche, le nombre de plants restés vivants et l’efficience de l’utilisation de l’eau. Les résultats obtenus, montrent que la production et l’efficience atteignent leurs valeurs maximales en deuxième année pour l’essai en irrigué et en troisième année pour l’essai en pluvial. Pour les deux essais, le cultivar Ameristand 801S s’est montré le plus efficience. Par contre, les cultivars Tamantit et Prosementi sont les moins efficients. Le nombre de plant par 50 cm linéaire (NPL) chute de la première à la quatrième année.
Mots clé: Luzerne, Production, Efficience de l’utilisation de l’eau